Horaires d'ouverture

  • Du jeudi au lundi :

09h00 - 12h00 / 16h00 - 19h00 (horaire d'été) 

 09h00 - 12h00 / 14h00 - 17h00 (horaire d'hiver) 

 

  • Fermeture le mardi et mercredi

Uniquement sur
rendez-vous !
 

 

Collaborateur Intervenant

Parce que savoir répondre à toutes vos demandes est essentiel, je travaille en étroite collaboration avec Hervé Pupier, fondateur du Clan des Seeonee en 1982, éducateur canin, formateur et spécialiste des troubles du comportement ainsi que des chiens agressifs depuis plus de 30 ans.

 

En cas de troubles du comportement sévères, sa solide expérience auprès des chiens ainsi que son savoir-faire permettront de vous apporter des réponses complètes et ainsi d'établir un programme d'éducation adapté à vos demandes spécifiques.

 

Suivez mon actualité

  

Voici bien une vidéo intéressante en terme de lecture du chien (voir lien en bas de page)...

On nous dis partout... "vous devez tenir compte des signaux d'apaisement du chien, et de suite vous bloquer voir reculer pour ne pas mettre le chien dans un état d'inconfort ou anxiété"... Je ne suis pas d'accord... pas toujours en tout cas...

Le chien n'est-il pas capable de décortiquer notre réaction d'humain face à ces signaux ? n'est-il pas capable de les réutiliser à d'autre fins ? Comme ne pas faire ce qu'on lui demande par exemple... ou outrepasser une interdiction...

Et ces mêmes signaux ? Nous, humains, ne pouvons-nous pas les réutiliser pour mieux communiquer avec le chien ? Des approches latérales, un détournement de tête, etc ne peuvent-il pas être utilisé pour dépasser une zone anxiogène pour le chien et ainsi lui faire comprendre des choses ?

Un chien qui ne supporte pas que l'être humain l'approche par exemple ? L'approche va être très longue si à chaque signaux d'apaisement, l'être humain se bloque ou s'en va... Durant les mois nécessaires, avec moults déviations, l'être humain pourra enfin approcher le chien... Mais le chien ne reste-t-il pas dans son anxiété profonde, en état de mal-être durant tout le temps que cela à nécessité ? N'y-t-il pas moyen de réussir à gagner des semaines (voir des mois) et des mètres jusqu'à se retrouver à ces côtés en réutilisant la palette des différents signaux du chien ? Et lorsque l'on sera à ces côtés, et que le chien se rendra compte que ça ne lui fait pas de mal, que cela peut même lui apporter un bonheur, le chien n'évoluera-t-il pas dans son propre raisonnement ?

Ne me croyez pas sur parole : ce sont les chiens eux-mêmes qui le disent (voir lien vidéo ci-dessous) : un superbe exemple de l'utilisation des fameux signaux d'apaisement pour réussir à braver l'interdit mis par le second chien, jusqu'à gagner... Chaque signal d'intimidation du chien de dos à été contré par un signal d'apaisement du chien de face... et petit à petit, le premier consent...

Il est clair qu'il est plus difficile pour nous d'apprendre tout ces déploiements d'attitudes et de comportements à avoir, que d'apprendre à l'éviter par la déviance quasi-systématique à la friandise... A méditer...

Roseline Gay Pupier - Educateur canin et formateur

0
0
0
s2smodern
Powered by JS Network Solutions