Horaires d'ouverture

  • Du jeudi au lundi :

09h00 - 12h00 / 16h00 - 19h00 (horaire d'été) 

 09h00 - 12h00 / 14h00 - 17h00 (horaire d'hiver) 

 

  • Fermeture le mardi et mercredi

Uniquement sur
rendez-vous !
 

 

Collaborateur Intervenant

Parce que savoir répondre à toutes vos demandes est essentiel, je travaille en étroite collaboration avec Hervé Pupier, fondateur du Clan des Seeonee en 1982, éducateur canin, formateur et spécialiste des troubles du comportement ainsi que des chiens agressifs depuis plus de 30 ans.

 

En cas de troubles du comportement sévères, sa solide expérience auprès des chiens ainsi que son savoir-faire permettront de vous apporter des réponses complètes et ainsi d'établir un programme d'éducation adapté à vos demandes spécifiques.

 

Suivez mon actualité

  

La plupart des gens utilisent le terme "maître" à tord et à travers... Mais n’est ce pas une expression lourde de sens et même de conséquences ? Peut-on vraiment l’utiliser ?

Il y a une énorme différence entre "être propriétaire d'un chien", et être "maître de chien"...

Pour être un "maître" de chien, il faut savoir "en être maître". Donc savoir maîtriser son chien en toutes circonstances, pour pouvoir être garant de sa sécurité et de la sécurité de tout être vivant qui gravitera autour... C'est par cette maîtrise que l'on peut donner à son chien de plus en plus de liberté... Je m’explique :

La plupart des gens me disent : "quand je libère mon chien, il est heureux, il court partout, mais il ne revient pas, et j'ai beaucoup de mal à le rattraper"... N'est-ce pas prendre le problème à l'envers ? Ne met-on pas son chien en grand danger ? Une voiture qui passe... et voici un chien libre mais mort... Un lapin qui passe... et voici un chien libre, mais perdu...

Avoir de la “maitrise” permet de donner une liberté toujours plus grande à son chien. C’est parce que le chien a un rappel parfait en toutes circonstances, qu’on peut lui agrandir son champ de liberté possible, et ce, en toute sécurité pour lui comme pour les autres.

Beaucoup me disent “mon chien est adorable, mais il est trop sociable... c’est totalement ingérable, je ne peux pas le sortir, il saute sur tout le monde, il fait peur aux enfants, il fait tomber les personnes âgées...”

Notre maîtrise des comportements de notre chien, nous permet de lui apprendre tranquillement beaucoup de chose. Notamment à se comporter correctement en société ! Ne pas sauter sur les gens, ne pas voler la nourriture sur la table, ne pas aboyer de manière incessante, ne pas tirer en laisse, etc... Ainsi, cette maîtrise permet d’augmenter le champ du possible avec son chien... Nous pouvons donc l’emmener partout sans le moindre problème...

Si je prends un exemple personnel : je pars de temps en temps faire les soldes avec un ou plusieurs de mes chiens... Je les emmène dans les boutiques les acceptant, je sais que mes chiens ne feront pas pipi sur les portants de vêtements, que si je leur donne un “pas bouger”, je pourrais aller en cabine essayer mes précieuses bonnes affaires dénichées, qu’ils ne feront peur à personne, qu’ils ne dérangeront personne... Après, il n’est pas rare que je les emmène au restaurant ou en terrasse boire un petit café... Je sais qu’ils ne voleront pas la nourriture de la table d’à côté, qu’ils ne sauteront pas sur les gens, qu’ils seront sagement sous la table, à observer l’activité de la ville ! Souvent nous croisons des chiens, à qui nous allons parfois dire bonjour, et je sais que mes chiens ne vont pas leur sauter dynamiquement ou agressivement dessus, et ce, même si le chien en face n’envoi pas des signaux très sympas... et ensuite, direction la forêt pour une immense balade détachée avec souvent baignade au lac en prime ! Mes chiens adorent chacune de ces étapes, car tout se passe harmonieusement, et que ce sont des moments agréables !

Si toutes ces étapes sont possibles, c’est parce que j’en ai la “maîtrise hiérarchique”, et parce qu’un apprentissage leur à permis de comprendre exactement ce que j’attends d’eux. Je suis donc fière de me prétendre “maître” de chiens. Parfois un de ces apprentissage est en petite régression (par exemple si cela fait longtemps que je n’ai pas pratiqué avec mon chien cette demande), ce “manque de maîtrise” me saute donc aux yeux, et donne lieu à une mise à niveau immédiate...

Attention donc à prendre le temps de faire les choses. Avoir la “maîtrise” de son chien, en devenir “maître”, demande de la patience, de l’apprentissage, de la confiance mutuelle et surtout du temps. Un maximum de liberté en est la finalité. Mais il n’y a pas de formule magique... cela passe par un travail qui demande des efforts, du dialogue, et de l’entrainement !

Roseline Gay Pupier - Educateur Canin et Formateur

0
0
0
s2smodern
Powered by JS Network Solutions